Comment modifier l'espacement entre caractères ?

Une technique courante dans la publicité (et dans les textes dont le contenu n'a pas vraiment besoin d'être lu) consiste à modifier l'espace entre les lettres autrement dit l'interlettrage (ou tracking en anglais). En règle générale, c'est une très mauvaise idée : cela nuit à la lisibilité, en contradiction totale avec les principes de la composition. Toute police respectable que vous souhaitez utiliser devrait déjà avoir un interlettrage optimisé.

Eric Gill, grand concepteur de caractères, aurait dit : « celui qui modifie l'interlettrage d'un texte en minuscules pourrait voler des moutons ». Si cette phrase est aussi attribuée à d'autres, il faut surtout noter que voler un mouton au 19e siècle était un crime passible de la peine capitale en Grande-Bretagne ! Vous voilà prévenus.

Comme la remarque le suggère indirectement, modifier l'interlettrage de mots en majuscules s'avère un crime bien moins terrible. Ceci sert aussi pour mettre en évidence un texte présenté avec des polices Fraktur (ou similaires).

Avec letterspacing

Des commandes simples et utilisables, en principe, avec n'importe quel ensemble de commandes \TeX peuvent être trouvées dans letterpacing, un unique fichier tex dont le CTAN indique qu'il ne devrait pas servir en temps ordinaire à mettre en forme un texte.

Avec l'extension soul

L'extension soul permet de régler les espacements entre les caractères, dans les mots, et entre les mots eux-mêmes avec la macro \so (optimisée pour une utilisation avec \LaTeX mais utilisable avec Plain \TeX). Les dimensions des espacements ajoutés entre les caractères, entre les mots et devant et derrière le texte interlettré peuvent être redéfinis à l'aide de la commande \sodef. L'extension permet, contrairement à letterpacing, la césure du texte si les lettres sont espacées. L'avis de Gill sur une telle manipulation n'est, de façon fort regrettable, pas connu.

Avec l'extension tracking

L'extension tracking permet de jouer sur les espacements dans les mots ou les phrases pour les ajuster dans une longueur spécifiée.

Avec l'extension microtype

L'extension de référence dans ce domaine est sans doute microtype. Elle utilise les capacités de micro-typographie de pdfTeX avec une commande \textls qui fonctionne selon les paramètres déclarés dans une commande \SetTracking. La fonction d'interlettrage de microtype augmente l'espacement naturel de la police elle-même, plutôt que d'insérer un espace entre les caractères. Normalement, augmenter l'espace interlettre détruit les ligatures ; cependant, c'est incorrect pour certains styles de police (par exemple, Fraktur), et l'extension fournit ici un moyen pour protéger les ligatures dans un texte où les lettres ont été espacées.


Sources:

2_composition/texte/mots/modifier_l_espacement_entre_les_caracteres.txt · Dernière modification: 2021/01/17 20:26 par jejust
CC Attribution-Share Alike 4.0 International
Driven by DokuWiki Recent changes RSS feed Valid CSS Valid XHTML 1.0