Comment générer une bibliographie?

Il existe ici deux possibilités pour placer une bibliographie dans un document :

  • soit en la saisissant directement dans le document ;
  • soit en créant un fichier contenant les références bibliographiques (un fichier d'extension .bib) qui sera traité par une chaîne de compilation dédiée utilisant BibTeX.

Dans les deux cas, la commande \cite permet de citer une référence de la bibliographie dans le corps document. Toutefois, dans le cas particulier de la chaîne avec BibTeX, cette commande indique qu'il faut afficher la référence souhaitée dans la bibliographie, si elle existe. Toujours dans le cas de la chaîne avec BibTeX, pour inclure une référence dans la bibliographie sans y faire référence explicitement dans le corps du document, il faut utiliser la commande \nocite.

Avec les commandes de base

La méthode « directe » consiste à utiliser l'environnement thebibliography. C'est un environnement semblable à itemize, chaque entrée étant précédée d'un \bibitem. En voici un exemple :

exemple.tex
\documentclass{article}
\usepackage[T1]{fontenc}
\usepackage[french]{babel}
 
\begin{document}
 
Les livres~\cite{Lamport} et~\cite{Companion} sont deux bons bouquins sur \LaTeX. 
 
\begin{thebibliography}{MMM99}
 
\bibitem[Lam99]{Lamport} 
L. Lamport, 
\textit{\LaTeX: A Document Preparation System}, 
Addison-Wesley, 1994.
 
\bibitem[GMS94]{Companion} 
M. Goossens, F. Mittelbach et A. Samarin, 
\textit{The \LaTeX{} Companion}, 
Addison-Wesley, 1994.
 
\end{thebibliography}
\end{document}

La commande \bibitem a, en général, un argument obligatoire et un argument optionnel. L'argument obligatoire est la clef interne, c'est-à-dire le « nom » à utiliser dans le document pour faire référence à cette entrée. L'argument optionnel est la clé que \LaTeX utilisera dans le document. Ce qui suit le \bibitem est le contenu de la référence bibliographique. C'est du code \LaTeX normal.

L'environnement thebibliography a un argument obligatoire, qui indique la taille du retrait à prévoir dans la liste. L'argument devra donc être, pour des raisons esthétiques, la plus longue clé apparaissant dans la bibliographie.

Avec le programme BibTeX

La méthode précédente a l'inconvénient de ne pas être automatique : il faut recréer la liste des références pour chaque document. BibTeX permet de créer une fois pour toutes une liste de références bibliographiques et de lister, automatiquement et de manière configurable, les références utilisées dans le document.

Le fichier des références bibliographiques

L'automatisation passe par la constitution d'un fichier (ou de plusieurs fichiers) d'extension .bib contenant les références bibliographiques mises sous une forme cadrée, chaque référence étant composée d'une liste de données sous la forme « champ = “valeur” » séparées par des virgules. Pour notre exemple de début de page, ce fichier aurait la forme suivante :

mabiblio.bib
@book{Lamport,
  title     = "\LaTeX: A Document Preparation 
              System",
  author    = "Lamport, Leslie",
  publisher = "Addison-Wesley",
  year      = 1994
}
 
@book{Companion,
  title     = "\LaTeX{} Companion",
  author    = "Goossens, Michel and Mittelbach, 
              Frank and Samarin, Alexander",
  publisher = "Addison-Wesley",
  year      = 1994
}

La question « Comment construire un fichier de références bibliographiques (.bib) ? » développe ce sujet.

Le fichier de style bibliographique

Afin de pouvoir simplement passer d'un style bibliographique à un autre, ces styles sont contenus dans un fichier d'extension .bst. Il existe de nombreux fichiers .bst, les plus courants étant abbrv.bst, alpha.bst, apalike.bst, plain.bst et unsrt.bst (qui existent aussi en version francisée : alpha-fr.bst, plain-fr.bst, etc.).

Les principales caractéristiques de ces styles sont présentées à la question « Comment changer le style de la bibliographie ? ». D'autres sont discutés en question « Comment choisir un style de bibliographie? ».

Les commandes à placer dans le document principal

Pour inclure une bibliographie dans un document, il faut utiliser la commande \bibliography qui indique également à \LaTeX qu'il doit placer la bibliographie à l'endroit du texte où se trouve cette commande. Mais, comme vu ci-dessus, on doit donc définir le style voulu et le(s) fichier(s) contenant les références bibliographiques. Cela se fait respectivement avec les commandes \bibliographystyle et \bibliography (encore elle). Par exemple :

\bibliographystyle{alpha}
\bibliography{mabiblio,bibliofac,commun}

Notez ici l'absence d'espaces après les virgules dans la commande \bibliography (qui permet dans le cas présent d'aller chercher les données des fichiers mabiblio.bib,bibliofac.bib et commun.bib).

La chaîne de compilation et d'utilisation de BibTeX

À la compilation, plusieurs passes sont nécessaires. Les voici toutes détaillés, sachant que certaines pourront être à répéter, par exemple si la bibliographie elle-même contient des références (dans ce cas, les deux premières étapes ci-dessous seront répétées autant de fois que nécessaire).

Première compilation

Lors de la première compilation de votre document par \LaTeX, les différentes commandes ajoutent de l'information au fichier auxiliaire (.aux) à destination de BibTeX :

  • la commande \bibliographystyle place une note indiquant le style de la bibliographie ;
  • chaque commande \cite place une note indiquant quelle référence bibliographique est appelée ;
  • la commande \bibliography écrit une note indiquant quel est le fichier bib qui doit être utilisé.

Notez qu'à ce stade, \LaTeX ne « résout » aucune des références : à chaque commande \cite, il vous avertit de la présence d'une référence non définie, et lorsque le document sera terminé, il indique la présence générale de références indéfinies.

Utilisation de BibTeX

Il faut alors appeler BibTeX et le faire traiter votre fichier auxiliaire :

bibtex monfichier

Vous n'avez pas à préciser ici l'extension du fichier (.aux). Si vous indiquez bibtex monfichier.aux, BibTeX tentera aveuglément de traiter monfichier.aux.aux.

BibTeX scanne alors le fichier auxiliaire :

  • il cherche le style de bibliographie qu'il doit utiliser et « compile » ce style ;
  • il note les références souhaitées ;
  • il cherche les fichiers bibliographiques dont il a besoin et les parcourt en faisant correspondre les références aux entrées de la bibliographie ;
  • il trie les entrées qui ont été citées (si le style de bibliographie spécifie qu'elles doivent être triées) ;
  • il constitue un fichier bbl contenant le résultat de ces travaux, à savoir un environnement thebibliography et la liste des \bibitem demandés.

Deuxième compilation

Cette deuxième compilation de votre document par \LaTeX va permettre d'inclure le contenu du fichier .bbl à l'endroit où se trouve la commande \bibliography.

Une nouvelle fois, \LaTeX vous avertit que chaque référence bibliographique est indéfinie. Cependant, lorsqu'il rencontre chaque commande \bibitem dans le fichier, il note la définition de ces références.

Troisième compilation

Cette dernière compilation permet à \LaTeX de pouvoir faire proprement toutes les références croisées à la bibliographie.

Si, lors de l'édition, vous modifiez l'une des références ou en ajoutez de nouvelles, vous devez suivre tout le processus de compilation décrit ci-dessus pour que le document se stabilise à nouveau. Ces quatre exécutions obligatoires de \LaTeX rendent le traitement d'un document avec une bibliographie plus fastidieux que dans le cas où vous traitez des références croisées ou dans celui où vous insérez une table des matières. Cependant, nombre de programmes d'édition de document \LaTeX propose des raccourcis pour exécuter la totalité de cette chaîne de compilation.


Source: Normal use of BibTeX from LaTeX

3_composition/annexes/bibliographie/construire_une_bibliographie.txt · Dernière modification: 2021/10/18 14:03 par yannick.tanguy
CC Attribution-Share Alike 4.0 International
Driven by DokuWiki Recent changes RSS feed Valid CSS Valid XHTML 1.0